La civilisation Maya emportée par une sécheresse

first_imgLa civilisation Maya emportée par une sécheresseLa disparition de la civilisation des Mayas est en partie liée à une chute des précipitations, affirme une récente étude. Toutefois, cette sécheresse n’aurait pas été si extrême que ne le pensaient jusqu’alors les chercheurs.Une nouvelle étude a été menée sur les Mayas et la sécheresse qui serait à l’origine de leur disparition. Publiés dans la revue Science, ces travaux confirment la théorie selon laquelle une chute des précipitations a contribué au déclin de la civilisation dans la péninsule du Yucatán et en Amérique centrale. Ce déclin aurait eu lieu lors d’une période pendant laquelle les précipitations ont diminué de 25 à 40%, expliquent les principaux auteurs de cette étude, Martin Medina-Elizalde du Centre pour la recherche scientifique du Yucatan au Mexique, et Eelco Rohling de l’Université de Southampton au Royaume-Uni. Toutefois cette sécheresse, avancée depuis longtemps par les chercheurs, aurait été moins intense qu’on ne l’imaginait jusqu’à présent. “Aucune estimation fiable n’avait été réalisée sur la gravité de cette sécheresse, mais certains avaient suggéré des scénarios extrêmes”, souligne le site de Fox News. Des scénarios aujourd’hui contredits par la nouvelle étude. Obtenus grâce à l’analyse des sédiments de trois lacs peu profonds et d’une stalagmite, “nos résultats montrent une réduction plutôt modeste des précipitations entre 800 et 950 après JC. Ces réductions représentent seulement 25 à 40% des précipitations annuelles mais c’est suffisant pour que l’évaporation domine sur l’approvisionnement. Ce qui diminue nettement la quantité d’eau disponible” explique Martin Medina-Elizalde. À lire aussiMaladie de Charcot : symptômes, causes, traitement, où en est on ?”L’été est la saison principale pour la culture et la reconstitution des systèmes de stockage d’eau douce chez les mayas. Les perturbations sociétales et l’abandon des villes sont les conséquences probables de graves pénuries d’eau qui se sont répétées chaque été”, précise pour sa part son collègue Eelco Rohling cité par Slate.fr.Une sécheresse sur le point de se reproduire ? Or, d’après les estimations du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec), les caractéristiques de cette sécheresse qui aurait conduit à la disparition des Mayas sont en plusieurs points similaires à celles qui devraient s’abattre dans la même région dans un avenir proche. “Il y a beaucoup de différences, mais l’avertissement est clair. Ce qui semble être une diminution mineure de la disponibilité en eau peut avoir des conséquences durables et importantes. Ce problème n’est pas propre à la péninsule du Yucatan, il s’applique à toutes les régions dans des contextes similaires où l’évaporation en eau est élevée. Aujourd’hui, nous avons l’avantage d’en être conscient, et nous devons agir en conséquence”, soulignent les chercheurs. Le 4 mars 2012 à 18:15 • Maxime Lambertlast_img read more

SVU SVVU hit by faculty crunch

first_imgTirupati: SV University and SV Vedic University both are running many departments without permanent faculty. Due various reasons for the past 10 years, the AP government has not been taking steps to fill the faculty vacancies in the two universities. SV University is the second oldest university in the state, but it faces with shortage of teaching faculty. Every year, SVU higher officials are recruiting the academic consultants to fill the teaching staff gaps in various departments. Also Read – Rs 65.30lakhs Exgratia paid to deceased family Advertise With Us The total number of vacant posts of professors, associate professors and assistant posts come to more than 350 in SV University alone. In addition, every month, a few professors’ posts become vacant due to superannuation. Two years ago, AP Government had issued notification for recruiting the permanent faculty through APPSC exam. But this notification was kept pending by AP High Court due to legal problems. Now also SV University officials called for interviews to select academic consultants in statistics, civil, electrical, mechanical, electronic engineering , food technology, bio technology, psychology, physic, history and other departments. Also Read – Three of a family commits suicide at Amalapuram in East Godavari Advertise With Us Similarly, SV Vedic University also called for interviews to select contract lecturers in various subjects like Zoology, Botany, Mathematics, Economics, English, Computer, Food Technology and Yoga Science departments. The university is running purely depending up on contract lecturers only. Vedic University was established in Tirupati in 2006 to popularise Vedic studies across the country. Advertise With Us TTD is funding to this university activities for protecting the Vedic Knowledge and to take Vedas to future generations. But even after 13 years, Rig-Veda, Krishna Yajur Veda, SriVaishnavam and other Vedic Studies departments are facing severe shortage of permanent faculty. Students of SVU and SV Vedic varsity have been facing hardships to learn lessons with inadequate teaching strength. After YSRCP came to power, the AP higher Education Department did not take measures to appoint permanent faculty in SVU and SVVU in Tirupati. Previously in SVU the then TDP government had appointed its students organisation TNSF leaders as academic consultants in various departments. The students are demanding to appoint permanent faculty to run the classes without delay of academic procedures. SVU SFI leader N Madav Krishan said, “Several times we had given representations to the then Vice-Chancellor Damodaram and another former V-C VVN Rajendra Prasad to fill the faculty vacancies on permanent basis. But the problem continues for years.last_img read more